petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Samedi 17 octobre 2009 à 16:45

Quatrième de couverture : 

Que fait Sherlock Holmes toute la journée ? Il déduit et, de déduction en déduction, il découvre pourquoi les moutons boitent quand les chevaux de course disparaissent, pourquoi un homme en fait chanter un autre, et pourquoi le colonel Barclay s'effondre mort, dans son salon. C'est très clair, "élémentaire, mon cher Watson" ! Et onze énigmes deviennent de simples histoires d'amour, de vengeance et de mort. Dans ce volume de la série des Sherlock Holmes, le célèbre détective anglais affronte un adversaire aussi intelligent que lui, le professeur Moriarty, criminel génial et machiavélique. Le duel aura lieu dans les montagnes Suisses...

---

Flamme d'Argent : Flamme d'Argent est un cheval de course appartenant au colonel Ross. Un jour, l'entraîneur du cheval est retrouvé mort. Sherlock Holmes et le docteur Watson se rendent donc dans le Wessex pour enquêter, à la demande du colonel Ross. Il s'avère que l'entraîner décédé menait une double vie... qui a causé sa perte...

La Figure Jaune : M. Grant Munro est désespéré par l'étrange comportement de sa femme : après lui avoir demandé de l'argent, elle se lève en pleine nuit pour se rendre chez les nouveaux voisins. Son inquiètude s'accroit lorsqu'il aperçoit un visage jaune en train de l'épier par une des fenêtres de la maison des dits-voisins. Sa femme refusant de s'expliquer, Grant Munro décide de demander conseil au détective Holmes...

L'employé de l'agent de change : Peu après son mariage, Watson reçoit subitement la visite de Holmes le priant de venir le rejoindre pour un voyage à Birmingham où une affaire les attendent. C'est l'histoire de Hall Pycroft qui, après avoir trouvé un nouveau travail, se retrouve dans une étrange situation...

Le Gloria Scott : Cette enquête se situe durant la jeunesse de Holmes, quand il étudiait encore au collège et qu'il avait fait connaissance avec son premier et unique ami à l'époque : Victor Trévor.  Un jour qu'il était invité à manger chez son ami, le don de déduction de Holmes étonne le père Trévor, mais Holmes aborde un sujet délicat qui rend inconfortable le père qui invente une excuse qui ne convainc pas Holmes. Il finit par prendre congé mais l'histoire ne s'arrête pas là...

Le Rituel des Musgrave : Sherlock Holmes raconte à son vieil ami Watson une enquête qu'il avait résolu avant leur rencontre : une connaissance de l'université, Reginald Musgrave, vient le voir après la disparition de deux de ses domestiques. Cette disparition remonte après que l'un d'entre eux ait secrètement lu un document de la famille : le rite des Musgrave, qui date du 17éme siècle...

Les Propriétaires de Reigate : Une vieille connaissance de Watson, qu'il avait soigné quand ils étaient en service en Afghanistan, l'invite lui et son compagnon Holmes, à passer quelques jours chez lui. La demeure du Colonel Hayter, où il s'est produit un vol dans les environs, puis quelques jours plus tard, un meurtre. Un seul indice : un bout de papier déchiré trouvé dans la main de la victime...

L'Homme Tordu : Sherlock Holmes invite son ami le docteur Watson sur une enquête qu'il travaille et qui concerne le meurtre violent du colonel James Barclay, et dont sa femme est la première suspecte. Or, ils étaient l'image du couple idéal. Mais le mari semblait bien plus attaché à sa femme qu'elle ne l'était, et que le pauvre colonel était parfois conduit à quelques depressions sans raison apparente...

Le Pensionnaire en Traitement : Le docteur Percy Trevelyan apporte à Holmes un problème particulier : ayant été un brillant étudiant mais pourtant un homme pauvre, il fut participant d'un arrangement plutôt inhabituel où un homme nommé Blessington loge Trevelyan dans un coin prestigieux, et lui paye ses dépenses. En retour, il lui demande trois quart du gagne pain du docteur. Tout se passe bien jusqu'à ce que quelque chose n'arrive à Blessington...

L'Interprète Grec : Dans cette aventure, Watson rencontre le frère aîné de Sherlock Holmes : Mycroft Holmes. Justement, celui-ci a une affaire pour son frère : M. Melas, un interprète grec, lui a raconté une étrange expérience...

Le Traité Naval : Le docteur Watson reçoit une lettre d'un ancien camarade de classe qui demande l'aide de Holmes : un important traité naval a été volé de son bureau. Lorsque Watson présente la lettre à son ami, il découvre que ce n'est pas l'écriture du vieil ami de Watson, mais bien celle d'une femme...

Le Dernier Problème : Les temps sont sombres pour Sherlock Holmes qui a dû éviter la mort à plusieurs reprises après que le professeur Moriarty, génie du mal, lui ai rendu visite à Baker Street. En effet, depuis plusieurs mois déjà, Holmes a réussit à contre-carrer les plans de son rival qui est bien décidé à se débarasser de Holmes. Celui-ci s'envole en Suisse avec Watson, où aura lieu une confrontation entre le détective et le professeur... un duel mortel, Watson l'apprendra dans de tristes circonstances...

---

Mon avis : 

Ceci est un recueil et non un roman policier, mais ça ne gâche pas la lecture. J'ai beaucoup appréçié ma lecture, et les enquêtes que nous propose Conan Doyle. Sherlock Holmes se révèle, au fur et à mesure des nouvelles, un détective épatant à qui rien n'échappe. Personnellement, si je me retrouvais devant lui, je lui avouerais tout ! C'était donc 11 nouvelles toutes sympathiques les unes les autres, pas un seul moment d'ennui. Surtout que l'on rencontre Mycroft Holmes, grand frère du célèbre détective, et le professeur Moriarty, génie du mal qui prouve être un adversaire digne de Holmes. J'ai également aimé les moments d'amitié entre Holmes et Watson, amitié que j'aurais aimé voir plus développée mais bon, Conan Doyle se penche plus sur les enquêtes. J'ai aimé, en somme, même si l'affaire du Dernier problème fut celle que j'ai lu le moins... ceux qui s'y connaissent devraient savoir de quoi je parle ;)

Extrait :  

Holmes me conduisit dans un salon plus petit, m'y laissa une minute et revint accompagné d'un homme qui, je le savais, ne pouvait être que son frère.
Mycroft Holmes était bien plus large, bien plus fort que Sherlock. Sa corpulence ne pouvait guère passer inaperçue. Mais sa figure, quoique massive, avait gardé quelque chose de m'acuité d'expression qui caractérisait celle de son frère. Ses yeux avaient la couleur grise de l'eau, et pourtant le regard était pénétrant, profond, plein d'une vivacité d'introspection que je n'avais vu que chez Sherlock quand il exerçait à fond ses talents.

L'Interprète Grec.

Par Raison-et-sentiments le Samedi 17 octobre 2009 à 16:59
Dans ce recueil il y a mes nouvelles favorites ! Le traité naval, L'interprète grec et surtout Le rituel des Musgrave (j'en frissonne encore !).
Ce sont là des nouvelles géniales, surtout parce que Conan Doyle n'a pas été "forcé" à les écrire, ce qui était un peu le cas après ma première mort de Sherlock Holmes ...
Par petitelunesbooks le Samedi 17 octobre 2009 à 18:27
Parce qu'il se sentait comme forçé quand il a décidé de reprendre les aventures de Sherlock Holmes, ses lecteurs n'ayant pas trop appréçié sa mort. Ils aimaient beaucoup Holmes et je crois que ça énervait Conan Doyle... mais je trouve qu'elles restent bien, les nouvelles après la résurrection de Holmes, bien que c'est dommage de penser que Doyle a comme été forçé de les écrire...
Par autresrimes le Dimanche 18 octobre 2009 à 12:17
coucou Marion

sympa ce Conan Doyle et son personnage de sherlock holmes . les aventures de ce detectives sont bien sympathiques et quelques versions films ou séries télé sont plutot réussi de l'adaptations des livres

bon dimanche , bises et A+ de Emmanuel
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast