petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Jeudi 25 décembre 2008 à 18:14

Quatrième de couverture : 

Chaque année, la jeune Mary Morstan, dont le père, officier dans l'armée des Indes, a disparu voilà longtemps, reçoit par la poste le présent d'une perle. Le jour où une lettre lui fixe un mystérieux rendez-vous, elle demande au célèbre Sherlock Holmes de l'y accompagner... Cependant que le bon Dr Watson est conquis par le charme de la jeune fille, nous nous enfonçons dans une des plus ténébreuses énigmes qui se soient offertes à la sagacité du détective. L'Inde des maharajahs, le fort d'Agra cerné par la rébellion des Cipayes, le bagne des îles Andaman sont les décors de l'extraordinaire aventure qu'il va reconstituer, et qui trouvera sa conclusion dans les brouillards de la Tamise... Une des plus inoubliables aventures de Sherlock Holmes, publiée pour la première fois en 1889.


Mon avis : 

Je continue sur ma lançée en lisant plus d'aventures du détective anglais de Conan Doyle, en continuant toujours dans l'ordre, cette fois-ci, me voici avec le second volume qui suit Une étude en rouge, plaçé sept ans après la première aventure de Holmes et Watson à deux.

Sept ans ont passé depuis la rencontre de Sherlock Holmes et du docteur Watson qui habitent toujours au 221b Baker Street et qui courent toujours après les criminels ou les indices. Un jour, une jeune femme du nom de Mary Morstan fait part au détective de son problème : chaque année, elle reçoit par la poste le présent d'une perle, le jour où enfin l'auteur de ces cadeaux lui fixe un rendez-vous, elle demande de l'aide à Sherlock Holmes qui décide de l'accompagner avec Watson, et il s'enfonçe dans une des plus ténébreuses enquêtes qui se soient offertes à lui... L'Inde des maharajahs, le fort d'Agra, le bagne des îles Andaman, les brouillards de la Tamise seront les décors de l'extraordinaire aventures que Holmes et Watson vont vivre...

Sans doute l'un de mes romans préférés ! Le suspence est fort, l'enquête passionnante, une sombre affaire de trésor perdu, un héritage à la clef et d'une vengeance de longue haleine. Meurtres, disparitions, coups de théâtre, suspence et intrigue avec une pointe de romance (la naissance d'un couple : John Watson et Mary Morstan) et aussi plus de révélations sur Holmes et Watson. On a l'impression que par rapport au tome un, l'auteur gagne en assurance et audace et qu'il déploit à ses personnages un bel avenir littéraire.
 
C'est plus sombre (notre très cher Sherlock prend de la drogue, de la cocaïne pour se stimuler) plus développé. Et comme dans la première aventure, une partie du roman consacrée au criminel. Mais ce petit détail ne m'a plus trop embêtée, car il y a d'autres choses, d'autres éléments du roman qui rattrappent tout ça. On croise l'Inde, le fort d'Agra, les îles Andaman, c'est très dépaysan ! Mais ce que j'ai aussi aimé était l'amitié entre Holmes et Watson que je trouve vraiment très intéressante, touchante bien qu'elle ne soit pas trop développée, mais qui sait ? Ce sont peut-être dans ces petits gestes d'amitié qui fait que celle-ci soit grande... L'intrigue, donc, m'a beaucoup plus, l'enquête était plus intéressante et prenante mais je dirais que je me suis surtout délectée des personnages. Nous en apprenons plur sur Holmes et les personnalités, surtout celle de Watson, sont approfondies, Watson est plus sensible, il a ses émois amoureux envers Mary Morstan et la romance ne tombait pas dans le niais ou le cliché, il y avait juste ce qu'il faut. Ce roman était une belle découverte, vraiment.

Extrait : 

« Mon esprit, dit-il, ne peut rester en repos. Fournissez-moi soit des problèmes à résoudre, soit un travail à faire, proposez-moi l'énigme la plus indéchiffrable ou l'analyse la plus subtile, je me sentirai aussitôt dans l'atmosphère qui me convient. C'est alors que les stimulants artificiels me deviennent inutiles. Mais j'abhorre la stupide monotonie de la vie courante. Je ne puis vivre sans excitation intellectuelle, voilà pourquoi j'ai choisi une carrière spéciale, ou plutôt pourquoi je l'ai créée ; car je suis le seul au monde de mon espèce. »

Chapitre 1. La science de la déduction.

Par Ennola le Vendredi 26 juin 2009 à 14:49
J'aime tous les romans mettant en scène Sherlock Holmes, donc qu'une chose à dire, génial !
Par hassen le Dimanche 1er mai 2011 à 15:20
ahhhhhhhh le "sign des 4" wawwwwww et encore wawwwwwww jai vraiment aimé comment dire... ah oui l'atmosphere de ce livre surtout la force de deduction de holmes quand il a comme ncé a pister le malfaiteur avec le chien "tobby"ça fait des annéé que jai lu le livre mais je me souviens exactement de tout les evenements je conseille vivement ce livre !!!
Par petitelunesbooks le Dimanche 1er mai 2011 à 17:39
on sent bien ton enthousiasme, mais il y a de quoi ! Le Signe des Quatre c'est tout bonnement génial quoi ! Mon roman préféré mettant en scène Holmes et Watson !

Sans vouloir faire de la pub, il y a ce modeste groupe de la Société Sherlock Holmes des Dilettantes (que tu peux aussi retrouver sur ce blog) que j'ai crée avec deux autres bloggeuses et fans de Holmes, le concept étant de s'inscrire au groupe et de lire ou visionner tout ce qui est en rapport avec le célèbre détective. Je dis ça comme ça, pas pour te tenter ou faire de la pub, juste si tu risques d'être intéressé ou pas. Après, pas besoin de t'inscrire si tu veux pas, tu peux lire les articles des autres (et mon sommaire n'étant pas à jour, je t'invite à jeter un oeil à celui de mes deux collègues :)) si l'envie te prends :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast