petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Samedi 19 juin 2010 à 20:40

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/SonDernierCoupdArchet.jpg
Quatrième de couverture : 

Chacun sait que lorsque Sir Arthur Conan Doyle voulut faire mourir son héros, le désarroi et la colère de ses admirateurs furent tels qu'il dut s'arranger pour le ressusciter... Qu'on se rassure : le dernier coup d'archet que donne ici le plus célèbre violoniste de la littérature policière - également opiomane, botaniste, criminologue... - le laisse en parfaite condition pour de nouvelles enquêtes.

Dans les huit nouvelles de ce volume, son extraordinaire aptitude à la décision imprévisible et raisonnée lui permet de faire la lumière - entre autres - sur les menées d'un dictateur sud-américains en fuite ou les agissements de la mafia napolitaine à New York, aussi bien que de donner un sérieux coup de main, à la veille de la Première Guerre mondiale, au contre-espionnage britannique.

Comme il se doit, la brume londonienne enveloppe ces affaires ténébreuses, contées par l'indispensable Dr Watson avec l'art de la mise en scène et le sens du suspense qui ont fait du Signe des Quatre ou du Chien des Baskerville des classiques de la littérature mondiale.


---

L'aventure de Wisteria Lodge : Sherlock Holmes reçoit la visite d'un gentleman assez perturbé, John Scott Eccles, qui souhaite lui parler de quelque chose de "grotesque". Pas plus tard après son arrivée chez le détective que les inspecteurs Baynes et Gregson débarquent, souhaitant la déposition de Eccles au sujet d'un meurtre datant de la nuit dernière. En effet, une note trouvée dans la poche de la personne assassinée annonçait la venue d'Eccles dans le foyer de la victime la nuit dernière. Il est vrai qu'Eccles a passé la nuit chez la victime à Wisteria Lodge, mais à son réveil, il s'était retrouvé seul dans la maison. Le propriétaire et ses domestiques, partis...

La boîte en carton : Quel trouble pour Miss Susan Cushing qui reçoit, un jour, une boîte cartonnée contenant deux oreilles humaines. L'inspecteur Lestrade croit à une mauvaise plaisanterie de la part d'étudiants dans la médecine, mais Holmes pense différement. ces oreilles proviennent peut-être d'une personne de l'entourage de Miss Susan. C'est pourquoi Holmes s'en va questionner la soeur de Susan...

L'aventure du cercle rouge : Mrs Warren, une logeuse, consulte Sherlock Holmes, doutant de celui qu'elle loge, un jeune homme étranger mais parlant anglais qui lui offre le double pour le loyer, ce mystérieux individu sort souvent, rare sont ceux qui le croisent. Ses requêtes sont envoyées sur papier, il mange peu, et reçoit peu de visiteurs ! Ce comportement étrange intrigue Mrs Warren qui vient voir le détective, apportant des cigarettes fumées par le jeune homme, espérant que cela servira d'indice à Holmes...

Les plans du Bruce-Partington : La monotonie de Londres est chamboulée par la soudaine visite de Mycroft, le frère aîné de Sherlock Holmes, qui vient voir son cadet et Watson au sujet de plans secrets : sept pages sur dix manquent, et elles ont été retrouvées avec un cadavre, celui d'Arthur Cadogan West, un jeune clerg du gouvernement...

L'aventure du détective agonisant : Mrs Hudson est très inquiète au sujet de monsieur Holmes qui n'a rien mangé et bu depuis trois jours, apparement souffrant d'une rare maladie asiatique. Elle fait donc appel au docteur Watson, choqué de n'avoir rien sû de la grave maladie dont est victime son ami. Celui-ci a un drôle de comportement, il refuse que Watson ne l'approche, et lui fait de drôles de demandes...

La disparition de Lady Frances Carfax : Holmes envoit Watson en Lausanne pour enquêter sur la disparition de Lady Frances Carfax, femme célibataire, non mariée, Holmes étant étant trop occupé à Londres. Cette femme n'a jamais pû avoir accès à son héritage, à cause de son sexe, mais elle posséde beaucoup de bijoux. Son ancienne gouvernante, Miss Dobney, avait l'ahbitude de recevoir du courrier d'elle chaque semaine, or, plus une lettre n'a été envoyée depuis cinq semaines...

L'aventure du pied du diable : Afin que son ami change d'air et se repose, le docteur Watson l'emmène pour un séjour aux Cornouailles, mais leurs vacances sont interrompues par un événement insolite : deux personnes du coin racontent l'étrange cas de deux frères devenus fous et de leur soeur décédée le temps de quelques heures. Melodrame, un gentleman nommé Tregennis déclare que c'est là, l'oeuvre du Diable.

Son dernier coup d'archet : A l'aube de la première guerre mondiale, un agent allemand s'apprête à quitter l'Angleterre, sa femme et son domestique étant déjà partis, il reste seul avec son logeur et sa collection de "secrets militaires britanniques", attendant un chauffeur pour le conduire à Berlin...

---

Mon avis : 

Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas parlé de Sherlock Holmes dans ce blog, maintenant c'est chose faite.

Ces nouvelles doivent faire partie des dernières publiées par Doyle, car on apprend dans la dernière nouvelle que Holmes se retire de sa carrière de détective, et d'ailleurs, ce récit se situe la veille de la première guerre mondiale, autant dire qu'on est loin des premières aventures du détective, ils ont vieillis et prennent leur "retraite". Non pas que cela gâche les nouvelles, j'aime toujours autant retrouver Sherlock Holmes et le docteur Watson dans de nouvelles aventures, de nouvelles enquêtes tout aussi bien les unes que les autres. Ce n'est pas la même atmosphère qu'un roman holmesien, mais qu'importe, quel agréable moment de lecture !

On retrouve Mycroft Holmes, grand frère du célèbre détective, que je regrette de ne pas retrouver souvent car c'est un personnage intéressant, et puis les inspecteurs : Gregson, Lestrade... et aussi le cher docteur Watson qui apporte une touche chaleureuse et humaine dans le récit (pas tous, le dernier est à la troisième personne).

Mes nouvelles préférées doivent être Son dernier coup d'archet et L'aventure du pied du diable, dans celle-ci, l'enquête est la plus intéressante et il y a un moment d'amitié entre Holmes et Watson lorsque l'enquête les met en danger, cela rattrappe un peu l'attitude de Holmes envers Watson dans Le détective agonisant qui m'a fâché, j'aurais aimé que Watson soit un peu plus fâché, mais il n'a pas un caractère rancunier, je pense qu'il doit comprendre que Holmes se s'arrête à rien lorsqu'il enquête et que dans ce cas-là, il est comme une machine froide mais efficace. Et puis, j'ai particulièrement aimé Le pied du diable, je trouve que c'est là qu'on découvre la force mentale de Watson et la profondeur de son affection pour Holmes. En gros, un recueil de nouvelles Sherlock Holmes qui se laisse lire avec plaisir...

Extrait : 

Madame Hudson, la logeuse de Sherlock Holmes, était une femme durement éprouvée. Non seulement l'appartement de son premier étage était envahi à toute heure par des cohortes de personnages singuliers et souvent indésirables, mais son remarquable occupant faisait preuve d'une excentricité et d'une irrégularité de vie qui avait sans doute mis sa patience à rude épreuve. Son incroyable désordre, son penchant pour la musique aux heures les plus étranges, sa pratique occasionnelle du revolver en chambre, ses expériences scientifiques bizarres et souvent malodorantes, et l'atmosphère de violence et de danger qui l'entourait en faisait de loin le pire locataire de Londres. D'un autre côté, il payait rubis sur l'ongle. Je ne doute pas que la maison aurait pu être achetée pour le prix que Holmes paya pour ses pièces pendant les années que j'ai passées avec lui.

L'aventure du détective agonisant.

Par Raison-et-sentiments le Samedi 19 juin 2010 à 21:16
J'ai ces nouvelles dans mon édition bouquin mais les dernières écrites par Doyle ne sont pas mes préférés ; déjà après avoir été obligé de faire revenir Holmes son style avait un peu perdu, mais j'ai trouvé les dernières un peu bof ... Tu me donne envie de lire Le pied du diable tiens ^^ Je note !

HS / La bibli. vend des ouvrages pour faire de la place et récolter des fonds, j'ai pu ainsi acquérir une livre audio sur cassette ou est lu Un scandale en bohème ! La même cassette que j'écoutais pour m'endormir en primaire :D Je suis ravie ! Je vais essayer de la mettre sur mon ordi, bien que je ne sache pas encore comment.
Par autresrimes le Samedi 19 juin 2010 à 22:42
coucou Marion
ah j'apprecie beaucoup l'univers des enquete de sherlock Holmes.
je viens de glisser sur mon myspace trois nouvelles chansons , si çà te dis d'aller les découvrir
bises et A+ d' Emmanuel
http://www.myspace.com/emmanuelferel
Par petitelunesbooks le Lundi 21 juin 2010 à 12:19
oui, c'est vrai, savoir que Doyle a été comme forçé d'écrire à nouveau sur Holmes mais que le "coeur" n'y était pas, ça peut gâcher la lecture, et le style n'est pas le même que dans les premières nouvelles, mais j'aime quand même ses dernières nouvelles. Surtout Le pied du diable, lis-là quand tu auras le temps, elle est très bien (enfin, selon moi !) ^^

Jamais tenté les livres audio, par contre... ça coûte cher, tu crois ?
Par petitelunesbooks le Lundi 21 juin 2010 à 12:20
coucou,
merci pour le lien, je vais aller y jeter un oeil
Bises !
Par Raison-et-sentiments le Lundi 21 juin 2010 à 21:05
Je pense oui ... mais j'ai des Sherlock audio que j'ai extrait de cd de la bibli. que je me ferais un plaisir de t'envoyer par mail ou msn si ça te tente ^^ Il sont vraiment pas mal ^^ En ce moment je m'endors au son du Scandale en bohème quand mon père ne me pique pas la cassette (il est mordu lui aussi).
Par petitelunesbooks le Lundi 21 juin 2010 à 21:11
Je ne sais pas encore si ça me tente les livres audio... peut-être un jour... mais merci ;-)
C'est ton père qui t'a fait découvrir Sherlock, alors ? Ou tu as découvert toute seule ?
Par Raison-et-sentiments le Lundi 21 juin 2010 à 23:12
Je ne sais plus très bien ... c'est une vieille histoire Sherlock, mon père et moi ... j'avais un livre avec ses aventures étant petite et mon père a du me les lire je ne sais combien de fois ; à moins que je ne les ai lu avant ...
Bref maintenant on peut parler de Sherlock comme des gamins :p ET je ne manque pas de lui acheter des pastiches pour noël, son anniversaire ... pastiches que je peux lire ensuite :D
Par petitelunesbooks le Mercredi 23 juin 2010 à 12:44
Ce doit être génial, ça :D
Moi, j'ai découvert Sherlock en sixième, au collège, grâce à ma prof de français qui m'a fait découvrir Holmes, Pennac, Le Clezio, Andrée Chedid... enfin, plein de livres quoi. Il n'y a qu'avec mes profs de français que je peux parler lecture, en dehors de ce blog.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast