petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Vendredi 21 janvier 2011 à 22:22

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/PercyJacksonT3.jpgPercy Jackson (T.3) Le sort du Titan - Rick Riordan.

o0o



Percy Jackson (T.1) Le voleur de foudre.
Percy Jackson (T.2) La mer des monstres.
Percy Jackson (T.4) La bataille du Labyrinthe.
Percy Jackson (T.5) Le dernier Olympien.









Quatrième de couverture : 

Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n'ont la vie sauve que grâce à l'intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d'embûches s'annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.


Mon avis : 

Ce fut un peu un combat de Titan pour me procurer ce livre (jeu de mot non voulu !!), mais me voilà, livre terminé et critique en cours d'écriture. Et quel plaisir que de retrouver Percy Jackson, après un tome deux légèrement décevant, l'auteur revient en force dans ce troisième volet et ce fut une agréable lecture, comme toujours. J'en suis sûre à présent, je deviens légèrement accro à cette série et je suis bien partie pour terminer la série (encore deux tomes mais pas pour tout de suite, j'ai déjà tant dans ma PAL). Cet univers mélangeant mythologie grecque et monde moderne me plait terriblement et je ne suis pas prête de le lâcher.

Dans ce troisième tome, Groover, le satyre, a découvert deux sang-mêlés, deux étudiants de 12 ans qui sont frère et soeur, et demande à Percy, Annabeth et Thalia de venir le rejoindre pour ramener ces deux demi-dieux à la colonie des sang-mêlés. Mais cette mission banale se termine mal, très mal : Annabeth a disparu, des ennemis attaquent Percy, Thalia, Groover et les deux sang-mêlés qui ne doivent leur salut qu'à la déesse Artémis et ses chasseresses et grâce à Apollon et son char, ils peuvent regagner la colonie sains et saufs. Mais tout ne s'arrête pas là, Annabeth est toujours portée disparue et la déesse Artémis a été kidnappée par les ennemis qu'elle chassait. Une quête est mise en place pour retrouver la déesse entre demis-dieux et chasseresses...

L'écriture est toujours simple et fluide, l'humour toujours là, certes les dieux sont caricaturés pour certains et il y a des clichés mais là, ça ne me gêne pas, je dirais même avoir été ravie de voir de nouveaux dieux tels que l'auteur les voyait dans sa saga et ce doit être pour ça que j'ai beaucoup aimé la scène du conseil des dieux où ils étaient tous au grand complet (sauf Hadès et Perséphone), et ce fut formidable de rencontrer Aphrodite, Apollon, Artémis, les trois dieux majoritairement présent, bien que l'on revoit Hermès, Zeus, Poséidon et Arès, mais l'on fait aussi la connaissance d'Atlas, ou encore Athéna.

Je n'ai donc pas été déçue de ce tome, même si j'ai été déconcertée au début car j'ai constaté que l'action ne reprenait pas là où s'était arrêté le tome 2 [ au moment où Thalia s'éveille ], mais au contraire que plusieurs mois s'étaient écoulés. Un peu dommage mais bon, on a tout le roman pour découvrir Thalia, fille de Zeus et ses relations avec Percy tantôt houleuses puis amicales. Ils se disputent, utilisant même leurs pouvoirs (note : pourquoi diable ne voit-on pas Percy travailler ses pouvoirs à la colonie ?? On dirait qu'il les maîtrise parfaitement, sans avoir besoin d'entraînement, comme si c'était naturel, mais à quoi sert la colonie sinon ? Pourquoi n'apprend-t-il pas quelques techniques comme Thalia ?) A propos de Thalia, j'ai du mal à me faire une opinion d'elle, d'un côté elle m'énerve, de l'autre ça va encore, et si j'ai été surprise de son choix à la fin du livre, au final plus j'y repense et plus je me dit que c'est logique dans un sens...
Dans ce troisième tome donc, Percy change, je le sens en train de grandir et mûrir [ même si ses sentiments d'amour naissants pour Annabeth et inversement étaient prévisibles ] ce qui explique la présence d'Aphrodite, des amours naissent [ j'ai un doute néanmoins : Thalia est-elle amoureuse de Luke ? ] qui veut une histoire sentimentale torturée mais heureuse à la fin pour Percy qui est devenu sa nouvelle coqueluche au grand dam d'Arès qui aimerait bien flanquer une raclée au fils de Poséidon. Les relations entre personnages n'évoluent pas tellement pourtant, Annabeth étant la grande absente du roman, mais les sentiments évoluent.

Comme toujours, on a pas le temps de s'ennuyer, toujours une quête avec de nouveaux personnages (Thalia, Zoé la chasseresse, Bianca et Nico les sangs-mêlés, la famille d'Annabeth...), de nouveaux dieux/déesses, de nouveaux monstres mythologiques, de nouveaux lieux liés à la mythologie (ici, le jardin des Hespérides), d'autres références à des mythes comme celui d'Heraclès ou Atlas ; le rythme est soutenu et haletant, on a pas une seconde de répit et si l'histoire et l'intrigue restent simples mais on sent qu'elle se densifie et devient complexe surtout avec la prophetie dont on ignore encore certains élèments mais dont on parle depuis le premier tome. Enfin bon, cette saga me plaît énormément et malgrè quelques passages rapides, ce tome est plus dense, plus captivant, plus émouvant que les précédents et c'est toujours une joie que de retrouver cet univers et les personnages :)

Extrait : 

- Je ne veux pas d'argent, ai-je dit. Je suis un sang-mêlé ! Je veux des renseignements !
En entendant ça, il [Nérée] s'est débattu de plus belle.
- Mais qu'est-ce que vous avez, vous les héros, à toujours vous en prendre à moi ?
- C'est parce que tu sais tout !
Avec un grognement, il a essayé de me décrocher de son dos. J'ai eu l'impression de faire des montagnes russes. Il agitait bras et jambes, ce qui m'empêchait de tenir sur mes pieds, mais j'ai serré les dents et je me suis agrippé. On avançait en titubant vers le bors de l'embarcadère et là j'ai eu une idée.
- Oh non ! ai-je crié. Pas l'eau !

15. Je fais du catch avec le jumeau diabolique du père noël.

Par Nienor le Lundi 24 janvier 2011 à 20:00
Ravie de voir que tu aimes toujours autant !
Thalia me tapait un peu sur les nerfs aussi, à choisir j'aimais mieux Nico Di Angelo ! Par contre, je me rappelle avoir beaucoup aimé tout ce qui touchait aux chasseresses et à Artémis parce que c'est un passage de la mythologie que j'apprécie d'étudier.
Par Raison-et-sentiments le Lundi 24 janvier 2011 à 21:42
Je n'ai lu que la dernière phrases de ton avis pour ne pas spoiler mais tu donnes envie : Surtout le nm des chapitres de tes extraits me fait marrer, il faut décidément que je m'y mette ...
Par petitelunesbooks le Lundi 24 janvier 2011 à 22:19
J'aime bien les Di Angelo, surtout Nico, plus que Thalia qui m'a effectivement tapé sur les nerfs.
Les moments du livre sur les chasseresses et Artémis étaient intéressants et je ne peux m'empêcher de penser que certaines personnes de ma connaissance auraient bien rejoint les chasseresses sans hésitation !
Par petitelunesbooks le Lundi 24 janvier 2011 à 22:20
je spoile pas dans mes avis, si (pas trop au moins ? Je veille toujours à cacher le plus important) ?
Au début je trouvais les titres de chapitres idiots, mais au final ils me font délirer, c'est tellement original :)
Par Raison-et-sentiments le Mardi 25 janvier 2011 à 13:59
Je ne sais pas si tu spoile effectivement, mais je préfère ne pas prendre de risque :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast