petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Mercredi 30 juin 2010 à 20:50

 http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/Claudine.jpg
Claudine - Riyoko Ikeda.

o0o


"Dis Maman, pourquoi je suis pas un garçon ?"
- Sans contrefaçon, Mylène Farmer -



La fenêtre d'Orphée.
Très cher frère
La Rose de Versailles


Quelque(s) lien(s) utile(s) :
- Lecture en ligne.






Résumé (de MangaFox) : 

Claudine is a woman convinced since she was young that she was born into the wrong gender. She struggles through life, being the first child after three older brothers to take after their father. She wants only to be able to find true love, and her attempts continue to end in tragedy as she is unable to be accepted as a man by her peers.


Mon avis :

Ce n'est que mon troisième manga de Riyoko Ikeda que je lis, pourtant j'affirme aimer beaucoup le style de l'auteur, tant au niveau des histoires que des dessins, et pourtant, elle fait toujours dans le spécial.

Alors, Claudine est une jeune femme, née dans la France du XIXe siècle. Garçon manquée, elle est emmenée chez un psychologue par sa mère, car Claudine est persuadée d'être un homme né dans un corps de femme par erreur. Ce docteur accepte donc de l'avoir comme patiente mais aussi comme amie, et nous narre sa vie. La vie d'une femme qui s'habille et agit comme un homme, mais qui tombe amoureuse de femmes, un amour profond, jamais partagé ou alors séparé par le destin. Cette jeune femme qui aura aimé trois fois. Des amours qui auront mal fini, brisant peu à peu son coeur meurtri. Parce qu'elle a un corps de femme dans un esprit d'homme, et que l'on accepte pas les relations homosexuelles, parce que les femmes ne verront en Claudine que son corps de femme, seule chose qui empêche Claudine d'être un homme parfait...

Comme dans les mangas d'elle que j'ai lu, nous avons un personnage torturé, des amours homosexuels, souvent entre femmes, bien que ce ne soit pas explicite, juste un ou deux baisers, voire juste des sentiments inavoués. J'ai lu ce manga en ligne sur Internet, en anglais. C'est une histoire en 112 pages, en gros, un seul pavé. Une histoire unique, donc tout n'est pas exploité, c'est trop court, des événements se produisent un peu trop rapidement. A mon avis, cela aurait valu une histoire en plusieurs tomes, histoire d'en savoir plus sur Claudine et son passé, ses sentiments, les personnages secondaires, en savoir plus sur cet univers spécial avec ses personnages tourmentés. Mais malgrè ça, l'histoire en elle-même est plutôt sympa à lire, on s'attache à Claudine, c'est un personnage intéressant à exploiter, cette femme étrange qui se prend pour un homme, mais qu'à cause de cela, elle ne pourra vivre heureuse et pleinement sa vie qui finira tragiquement. Elle a aimé si profondément qu'à chaque échec, elle est blessée de n'être acceptée comme elle est. Si son entourage est tolérant face à ses manies et habits masculins, lorsqu'elle se met à aimer des femmes, c'est une autre histoire. Ce qu'on voit en elle, c'est sa forme féminine, cachée dans des habits d'homme. Et c'est si triste de voir que la seule femme qui l'aime et l'accepte comme elle est la voit sombrer en silence, sans pouvoir l'aider, sans pouvoir lui avouer ses sentiments...

Bien-sûr, il ne faut pas être dégoûté de ce genre et du yuri (relation homosexuelle entre femmes) pour appréçier ce manga. En quelques mots brefs : un manga divertissant, tragique qui aurait peut-être mérité plus de développement.

Par Cécilia le Vendredi 2 juillet 2010 à 12:38
Je suis heureuse que les oeuvres de Riyoko Ikeda se popularisent récemment. C'est vraiment un plaisir. Très cher fère a été publié chez Asuka en septembre dernier, mais il reste un de ces travaux qui demeure inconnu au bataillon, surtout en France... Si tu es amatrice de ces créations, je te recommande vivement "Orpheus no Mado" qui n'a malheureusement pas été traduit en français à ce jour, mais que tu peux te procurer en italien ou en espagnol. C'est une pure merveille datant de 1975, gardant pour héroïne une grande blonde androgyne, au temps de la première guerre mondiale cette fois. C'est une histoire qui se déroule à la fois en Allemagne, puis en Russie, en Autriche, qui évoque à la perfection les bouleversements historiques dans lesquels les personnages se retrouvent prisonniers, et qui met en scène une superbe histoire d'amour, entre cette femme et un militaire russe qu'elle suivra jusqu'au bout du monde, laissant derrière elle le cœur transit d'amour d'un autre ami d'enfance.

La légende de la fenêtre d'Orphée raconte que tout homme, croisant le regard d'une femme à travers cette fenêtre de légende est destiné à tombé amoureux d'elle, alors que leur amour est voué à un tragique dénouement. (en référence à l'idylle d'Orphée et Eurydice, désespérement amoureux et éternellement séparés par le regard que le poète adresse à sa bien aimée avant d'avoir quitté les Enfers.)

Cette femme, Julius, travestie pour intégrer l'école de musique de Ratisbonne, fait la connaissance d'Isaac, brillant pianiste en herbe et d'Alexeij (caché sous le prénom allemand "Klaus"), espion russe, réfugié en Allemagne à travers la légendaire fenêtre. Ils passent plusieurs années ensemble jusqu'à ce que leurs routes se séparent brusquement quand Alexeij quitte l'école sans un mot, et que Julius décide de le suivre. Isaac demeure alors sans elle, tentant de se construire une vie autour de son don pour le piano en parcourant l'Europe. Julius se retrouvera dans les désordres de la Russie tsariste et vivra la Révolution orchestrée par Lénine, toujours à la recherche de celle qu'elle aime. Isaac se retrouvera engagé dans l'armée pour vivre les atrocités de la guerre, et Alexeij, prêt à mourir pour sa patrie se dévoue corps et âme pour que la Russie soit libérée de l'emprise du tsar Nicolas II. J'arrête ici l'introduction, tu verras par toi même que ce manga est riche en références historiques, en rebondissement, en poésie alors que la psychologie des personnages et véritablement mise à nue. Si tu as aimé Claudine et les boulversements de son âme, je pense qu'Orphée te conviendra.

Autant dire que je te donne le ton. J'espère que tu apprécieras, tu peux trouver le début de cette oeuvre en anglais ici (http://manga.animea.net/orpheus-no-mado.html) ou son intégralité là, en chinois hélas, (http://greenleaf1309.livejournal.com/314562.html) mais pourtant assez compréhensible grâce au trait de la dame Riyoko, qui, tu le constatera, évolue au niveau graphisme au cours des 18 volumes d'Orphée, ce qui permet au physique des personnages de s'affirmer et de perdre de leur rondeur. Le visage de Claudine déjà en 1973 je crois, diffère de celui d'Oscar de 1972. Certains admirent ce changement, d'autres préfèrent l'aspect du manga de la Rose de Versailles.

Après toutes ces informations, je t'invite à rejoindre le forum français oniisamae.aceboard, si tu désires discuter Ikeda et que tu souhaiterais lire Orpheus no Mado en français. Des âmes bénévolent le traduisent depuis quelques années, c'est véritablement beaucoup de travail, alors j'imagine que seuls les passionnés peuvent y avoir accès x) Avec une dizaine de messages sur le forum, les portes s'ouvriront à toi. Tu peux aussi visiter sur deviantart.com le groupe "rosesneverfall" qui regroupe les fans de Riyoko et leurs fanarts dédiés à ses travaux. J'en fais moi même partie sous le nom de "Sycil".

Fais comme tu l'entends mais j'espère que mon long commentaire te mènera un jour à découvrir cette histoire, qui sera peut être traduite un jour dans la langue de Molière dans nos librairies :)

Bonne continuation!
Par petitelunesbooks le Vendredi 2 juillet 2010 à 14:05
Aucun soucis, j'adore les longs commentaires, surtout s'ils sont instructifs comme le tiens.
Merci pour toutes ces informations précieuses, cela fait un an que j'ai découvert Riyoko Ikeda avec Très cher frère, et j'ai commençé à aimer ce que faisait l'auteur, même si ses mangas sont plutôt rares sur le net comme en France, et c'est vrai que La fenêtre d'Orphée alias Orpheus no Mado me tentait beaucoup, donc merci de m'en avoir dit un peu plus et d'avoir donné des liens, je ne pourrais pas suivre en chinois, espagnol ou italien, mais tant pis, je suivrais ce qu'il y a en anglais, ou même m'inscrire sur le forum, je le connais mais je n'y étais pas encore inscrite, je devrais le faire, peut-être cette semaine...
Encore merci !!
Par autres rimes le Samedi 3 juillet 2010 à 16:34
bonjour Marion
j'espère que tes vacances se passent bien , remplies de belles lectures et autres .
eh oui exact c'est mieux de regarder la carte de la météo que la présentatrice mais quand c'est Tania Young j'en oublie la carte "mdr"

bises et bon w end ,A+ d' Emmanuel
Par petitelunesbooks le Samedi 3 juillet 2010 à 17:18
Coucou !
Mes vacances se passent bien pour l'instant, je fais baisser ma pile de livres qui n'ont pas été lus et qui m'attendent sagement.
Question météo : ah oui, mais moi je suis celle de TF1, c'est pas la même chose ^.^
Bises et bon week-end !
Par Raison-et-sentiments le Dimanche 4 juillet 2010 à 0:24
J'avoue que le style de dessins ne me tente pas trop trop ; mais pourquoi pas lire en ligne et voir ce que ça donne ^^
Par petitelunesbooks le Dimanche 4 juillet 2010 à 11:43
Le style ne peut pas plaire à tout le monde ^^ Concernant Claudine, ce n'est pas l'un des meilleurs mangas de l'auteur, mais si tu veux lire en ligne... Sur les articles des autres mangas de l'auteur, j'ai aussi mis le lien pour la lecture en ligne, si tu es intéressée... il y a le manga Oniisama E (Très cher frère) en entier et quelques chapitres de The Rose of Versailles. Sinon, sur un des sites donné par Cécilia dans les coms, on peut lire une partie de Orpheus no Mado alias La fenêtre d'Orphée qui est plutôt sympa...
Par Raison-et-sentiments le Dimanche 4 juillet 2010 à 11:56
Ma bibli a Très cher frère et La rose de Versailles, donc la prochaine fois que j'y retourne je prendrais un des deux !
Par petitelunesbooks le Dimanche 4 juillet 2010 à 13:49
Ouh, la veinarde.
Très cher frère est plutôt sympa, mais aussi spécial dans son genre. Enfin, moi j'ai quand même aimé, c'est avec ce manga que j'ai découvert l'auteur. Mais La Rose de Versailles est son plus célèbre. Enfin, tu verras quand tu retourneras à ta bibli.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast