petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Vendredi 2 décembre 2011 à 17:50

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres2/AnitaBlakeT5.jpgAnita Blake (T.5) Le squelette sanglant - Laurell K. Hamilton.

o0o


Emprunt médiathèque.
/ ! \ Fang's addict challenge / ! \


Anita Blake (T.1) Plaisirs coupables.
Anita Blake (T.2) Le cadavre rieur.
Anita Blake (T.3) Le cirque des damnés.
Anita Blake (T.4) Lunatic café.






Quatrième de couverture : 

Bert, mon boss, a encore eu une de ces idées de tarés dont il a le secret : relever tout un cimetière très ancien. D'accord, c'est un gros contrat qui devrait arranger la comptabilité de la boîte et pour une réanimatrice comme moi, il faut bien reconnaître que c'est plutôt valorisant. Mais bref, je vais sur place, où mon intervention est censée régler un conflit entre un promoteur et une vieille famille locale. À peine arrivée, je découvre qu'un tueur en série, nécrophile, nécrophage ou je ne sais quoi fait des ravages dans le coin. Sûrement un de mes vieux copains. Il y a des moments où l'on aurait envie de changer d'air !


Mon avis : 

Je me suis remise à Anita Blake depuis une ou deux semaines, j'avais beau avoir été assez déçue du tome quatre, ça ne m'a pas découragé pour continuer la série, je suis même assez motivée pour lire la suite, je n'ai pas eu de mal à entrer dans l'histoire et si j'ai eu du mal à la finir, la motivation m'est revenue et je dévore déjà le tome six.

Dans ce tome, Anita est convoquée par son patron, ce cher Bert qui serait prêt à accepter n'importe quelle demande d'un client pourvu qu'il promette en échange des services des réanimateurs une grosse somme d'argent. Bert a accepté une mission quasi-impossible pour Anita, sa meilleure réanimatrice, attiré par l'odeur de l'argent : elle doit se déplacer jusque dans le Missouri pour aller réveiller tout un cimetière d'une petite ville de Saint-Louis, un cimetière dont ses occupants sont vieux de plus d'un siècle ! Avec le nombre de morts à relever et l'âge de ces cadavres vieux de plus de 100 ans, cette mission est impossible à éxécuter sans sacrifice humain. Néanmoins, forçée par son boss, Anita va tenter de réveiller ces morts sans avoir à sacrifier une vie humaine. Elle emmène avec elle Larry Kirkland, son assistant. Mais elle sent que son employeur ne lui a pas dit toute la vérité sur l'affaire, surtout que les terres où le cimetière est aussi localisé appartient à un certain Magnus Bouvier qui est loin d'être humain. Pour rajouter encore du pain sur la planche, Anita est appellée par Dolph qui a besoin de ses talents et connaissances concernant le domaine vampirique : trois adolescents ayant été retrouvés massacrés sauvagement pas très loin de cette ville du Missouri, et un jeune garçon a été enlevé. Pour le sauver et confronter ces vampires inconnus, Anita n'a d'autre choix que d'appeller le maître vampire de Saint-Louis, ce cher Jean-Claude...

Un tome bien plus épais que les autres ! Ce qui ne facilite pas toujours la tâche quand on lit, mais ça reste une bonne histoire, on entre directement dans l'histoire et l'auteur ne nous laisse respirer que peu de temps (à un point où Anita ne mange jamais et dors rarement ! pas de pause dans la narration, on passe d'une scène à l'autre. Hop ! Pas besoin de pause, pas de scène de transition, comme toujours avec l'auteur), au moins on a beaucoup de rebondissements, nous avons deux intrigues tout d'abord différentes qui finissent, au fur et à mesure de la lecture, à se mêler, se rejoindre, s'entrelacer. Bien qu'encore tourmentée par son espèce de triangle amoureux, Anita se concentre beaucoup plus sur ses enquêtes et elles sont intéressantes, ces enquêtes. Contrairement au tome précédent, nous nous concentrons plus sur l'intrigue et moins des déboires sentimentaux de l'héroïne. Ouf ! Il faut dire qu'Anita est appellée à enquêter dans une autre ville, loin de son Richard chéri qu'on ne voit donc que très peu (en début de tome). Autant dire qu'il ne me fait pas encore très grande impression, ce professeur de science lycantrophe ! En revanche, nous avons droit à du Jean-Claude ! Certes, on aurait pû très bien ne pas le voir non plus, mais Anita a besoin de son aide pour son enquête concernant des vampires. Croyant que le meurtrier des adolescents massacrés peut être un vampire, et un vampire douteux qui plus est (pédophile, sanglant... je vous passe les détails), elle fait appel au maître vampire de Saint-Louis et bien que JC travaille sur l'enquête, il profite de l'absence du loup-garou pour charmer Anita. Quand le chat n'est pas là, les souris dansent...

Mais ce tome nous révèle pas mal de choses quand même : sur Jean-Claude qui, dans un instant de vulnérabilité, se confie à Anita sur son passé quand il était encore mortel et vampire nouveau-né (d'ailleurs, l'absence de Richard permet un développement intéressant de la relation entre Anita et Jean-Claude) ; sur l'enfance d'Anita et en particulier la relation touchante qu'elle avait avec sa mère, il faut dire que j'ai trouvé Anita touchante à certains moments, plus fragile, humaine et en plein doute selon les scènes même si bien-sûr, elle reste la boule de nerfs qu'il ne faut pas trop titiller. Larry Kirkland, l'assistant d'Anita, absent au tome quatre, revient en force dans ce tome ! Il se révèle déterminé, têtu, sensible, parfois drôle, très attaché à Anita qui parfois déteint un peu sur lui comme le fera remarquer Jean-Claude. Il a bien évolué depuis le tome trois et c'est un plaisir que de le retrouver, j'ai vraiment aimé redécouvrir ce personnage, il promet d'être intéressant !

Dans ce tome se mélangent aussi les zombies et les vampires, et un peu de faes/feys qui utilisent leur glamour pour se fondre dans la masse ou pour leur propre intérêt, la famille de faes que nous rencontrons cache un lourd secret. Mais nous sommes surtout confrontés aux vampires (avec des scènes assez bizarres, choquantes, olé-olé donc âmes sensibles s'abstenir ! De toute façon, je crois que je retrouverais toujours au moins une scène 'what's the fuck ??' - que je ne traduirais pas car c'est une insulte mais sachez que j'aime beaucoup jurer en anglais dans ma tête ^-^ - dans chaque tome d'Anita Blake) et le côté le plus intéressant était les vampires vus dans la société humaine. Nos chers êtres à crocs ont été reconnus comme des citoyens à part entière, le Sénat cherche à plus impliquer les éxécuteurs et pense à voter une loi pour que des membres des forces de l'ordre deviennent éxécuteurs car ils doivent apprendre à se défendre contre les vampires et que ça pourra toujours servir lorsqu'ils seront confrontés à des vampires lors d'une enquête. Le fonctionnement de la société vampirique est mieux exploitée ici, toutes les créatures de la nuit ne souhaitent pas être reconnues dans la société humaine

Quelques répétitions sinon, je crois que le 'Et merde !' est devenue l'insulte préférée d'Anita quand elle jure dans sa tête, et on va bien finir par le savoir quel genre d'armes elle emmène avec elle, avec laquelle elle dort, les Nike qu'elle porte... mais c'était plus supportable qu'avant. J'ai bien fini par m'y habituer. Mais je vais également finir par croire que l'auteur aime ses hommes avec des cheveux longs : tous les bels hommes dans la série ont des cheveux longs et soyeux, magnifiques et bouclés ! La mode des cheveux longs chez la gente masculine est-elle de nouveau d'actualité ? Si c'était pour quelques personnages (2-3), d'accord mais pratiquement tout le monde ? J'admets qu'un homme aux cheveux longs (et bien entretenus) est séduisant, mais quand même... mais vraiment, ce ne sont que des remarques, des défauts mineurs car j'ai beaucoup aimé ce tome, il est bien mieux au quatrième et je me régale en ce moment avec le sixième :)

Extrait : 

- Pourquoi je n'ai pas droit à un fusil, moi aussi ? gémit Larry.
Il avait l'air sérieux, mais je secouai la tête.
- Quand tu sauras te servir de ton 9 mm, on en reparlera.
- Génial !
Oh, l'enthousiasme de la jeunesse ! Larry n'a que quatre ans de moins que moi. Parfois, j'ai l'impression qu'un millénaire nous sépare.
- Il ne va pas nous tirer accidentellement dans le dos, pas vrai ? demanda l'adjoint Coltrain.
- Il a promis de s'abstenir.
Coltrain me dévisagea comme s'il n'était pas certain que je plaisantais
.

Chapitre 15.

Par Raison-et-sentiments le Dimanche 4 décembre 2011 à 17:50
Elle fait de la pub pour Loréal en fait ; tous ses beaux mal aux cheveux long doivent entretenir leur crinière que crois-tu :p
Tu me fais penser que je dois lire Lune bleue (je crois que c'est son titre)...
Par petitelunesbooks le Jeudi 8 décembre 2011 à 19:30
haaan, pas bête, j'y avais pas pensé xD C'est plausible ! Laurell K Hamilton... sponsorisée par Nike et Loréal *sbaf*
Par autresrimes le Vendredi 9 décembre 2011 à 11:11
bonjour Marion
un coucou par ici, j'espère que tu vas bien ? moi à part un rhume qui prend fin, çà va .
bon w end à venir et A+ du troubadour Emmanuel
Par petitelunesbooks le Mercredi 14 décembre 2011 à 21:53
coucou à toi-aussi !
ça va, je suis en plein partiels et j'aspire aux vacances. J'espère que tu n'as plus ton rhume et que tout va bien, je reviendrais sur ton blog dès les vacances, j'ai été assez occupée (et je le suis encore) par mes révisions mais je pourrais souffler dès vendredi soir et rattraper mon retard sur les blogs :)
bonne semaine à toi !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast