petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Samedi 19 juin 2010 à 19:12

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/Yellow.jpgYellow - Makoto Tateno.

o0o


L'auteur :


http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/makototateno.jpg

Makoto Tateno (née en ?) est une auteur de manga, ou mangaka, japonaise qui a plus de 30 mangas à son compte, des shoujos (mangas destinés aux petites filles ou jeunes adolescentes) aux yaoi (histoire relatant une relation homosexuelle).


Lecture en ligne (en anglais) ici.


/ ! \ Lecture pour public averti ! Déconseillé aux plus jeunes / ! \

Quatrième de couverture : 

Goh et Taki partagent tout. De leur appartement à leur activité d'agents... très spéciaux. Il y a pourtant quelque chose qu'ils n'ont pas du tout en commun et que Goh cherche à tout prix à partager avec son ami, sexy en diable. Taki est hétéro et il ne semble pas prêt à changer d'avis sur la question... Le fantasme de Goh deviendra-t-il réalité ? Franchira-t-il la ligne jaune avec Taki ?


Mon avis : 

Depuis un bout de temps, j'ai mon furieuse envie de relire des mangas qui est revenue en force. Et pas n'importe quels mangas, des mangas yaoi/shonen-ai. J'en lis parfois, et j'ai été surprise de constater que je n'en avais pas trop parlé sur ce blog, à part l'article pour le manga Junjou Romantica. Je vais donc parler d'un manga de ce genre que j'ai beaucoup aimé : Yellow.

Yellow, ça raconte l'histoire de deux coéquipiers, Goh, jeune homme gay et fonceur, ainsi que Taki, hétérosexuel jusqu'au bout des ongles, ils partagent un travail très spécial : en effet, ils sont des sortes d'agents secrets, chargés de trouver puis dénoncer des dealers de la drogue à l'aide de quelques indices sous forme de code secret envoyés par leur agence. Un métier dangereux et difficile, mais qui ne décourage jamais Goh et Taki, aussi bien amis que coéquipiers. Oui mais voilà, Goh aimerait bien être plus qu'un simple collègue de travail pour Taki, bien plus... Le hic ? Taki est hétéro, et rejette sans cesse les avances de Goh...

Par où commencer... ? Déjà, j'ai été surprise de découvrir le style de l'auteur. Les dessins sont vraiment très, très jolis, c'est beau graphiquement parlant, pas un seul reproche à faire. Il n'y a pas, non plus, les excès des petites expressions typiquement japonaises que l'on retrouve dans les mangas (pas que ça me gêne, mais l'excès de ce genre d'expression tue le manga et le dessin), je dirais même qu'il n'y en a que très peu, enfin en même temps, ça fait un boût de temps que je n'ai pas relu ce manga.

J'avoue que je raffole un peu de ce genre d'histoire, de mangas yaoi, certains sont bien, agréable à lire malgrè les clichés des mangas yaoi, qui se laissent lire mais sans plus (comme Hey, sensei ; Kirepapa...), mais Yellow... c'est la perfection, quoi. Ce n'est pas juste le plaisir de faire du yaoi pour le yaoi. Il y a comme une alchimie entre les deux personnages, Goh et Taki, leur relation évolue doucement durant les quatres tomes, Taki ne tombe pas immédiatement dans les bras de Goh, il passe son temps à lui résister. Et puis, leur relation n'est pas que le point central de ce manga, il y a aussi leur travail qui se présente comme une enquête, une recherche, ça devient "noir" à certains moments, surtout quand  [ le sombre passé de Taki refait surface, chamboulant à peu près tout sur son passage, au moment où la relation Goh/Taki devient plus intéressante ]

Ensuite, j'ai été agréablement surprise de voir que Goh et Taki sont présentés sur un même pied d'égalité, à aucun moment on ne voit de situation Seme/Uke (Dominant/Dominé), ce qui est typique, l'une des caractéristiques du Yaoi. Pas que cette caractéristique me gêne trop, mais bon. J'ai beaucoup aimé cette initiative de l'auteur. Ses personnages sont attachants, j'appréçie beaucoup la touche comique qu'apporte Kanji. Et puis, le nom du titre est plutôt bien trouvé. Yellow, jaune en anglais pour les ignares, aka la couleur dans la circulation japonaise qui appelle à une grande prudence, ce qui représente le travail de Goh et Taki, mais aussi leur relation : le jaune est la couleur du citron, donc lemon en anglais, et pour les familiers du vocabulaire de la fanfiction, lemon signifie scènes sexuelles. Pas que le manga contienne du porno, ce n'est pas explicite, juste ce qu'il faut pour satisfaire les lectrices (oui parce que j'ai jamais encore entendu parlé d'hommes amateurs de yaoi, en général, c'est la gente féminine qui lit ce genre d'histoire) ah et puis aussi, il me semble que le jaune soit la couleur du danger en Amérique... enfin, je dis ça en pensant aux bandes jaunes et noires que les Américains mettent sur les lieux sinistrés...

En bref, c'est un bon manga yaoi avec un très beau style de dessin et qui ne s'encombre pas avec tous les clichés du yaoi. J'aime, j'aime, j'aime ! J'en redemande... mais la série est finie ! Mais quelle fin !

[Edit] Je viens de me rendre compte qu'il y avait une suite sous le nom de Yellow 2 :D Je m'en vais y jeter un oeil !

Par Raison-et-sentiments le Samedi 19 juin 2010 à 21:19
Ce n'est pas le genre de manga qui me tente trop ; j'en ai encore des non lu dans ma bibli. comme la série Nabari avec des ninja qui est plutôt très sympa ; ou encore des volumes de Conan non lu et autres ^^
Par petitelunesbooks le Lundi 21 juin 2010 à 12:16
oui, ça ne peut pas plaire à tout le monde, je me rappelle encore avoir été surprise lorsqu'on m'a présenté au monde du yaoi...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast