petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Lundi 21 février 2011 à 14:41

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres2/Maus.jpgMaus, l'Intégrale - Art Spiegelman.

o0o

'Mon père saigne l'histoire.'

L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/photo-copie-1.jpg

Art Spiegelman, né le 15 février 1948 en Suède, est un illsutrateur et auteur de bande-dessinée américain, connu à partir des années 1980 pour sa célèbre bande-dessinée Maus qui lui a valu le Prix Pulitzer en 1992. Il vit à présent à New-York avec sa famille.


Emprunt médiathèque.
/ ! \ Challenge Histoire. / ! \

Résumé : 

Maus est une bande dessinée d'Art Spiegelman. Elle raconte, à travers le dialogue de l'auteur et de son père, juif polonais, survivant des ghettos et d'Auschwitz, l'histoire des persécutions nazies, depuis les premières mesures anti-juives jusqu'à l'effondrement du Troisième Reich et l'immédiat après-guerre.


Mon avis : 

J'ai connu cette bande-dessinée au collège, nous avions lu, en cours d'Histoire, quelques extraits de cette BD qui m'avait déjà marqué à l'époque, et j'avais l'idée de la lire dans son intégralité un jour, chose faite lorsque j'ai eu la chance de l'emprunter à la médiathèque et j'en profite pour ajouter ce titre au challenge histoire auquel je participe. Je voulais lire cette BD, ça me tenait à coeur même en sachant pertinament que ce genre de texte me rend malade, nauséeuse, que ça me révolte, que ça me rend furieuse envers la mentalité anti-sémite et les idéaux d'Hitler de l'époque (ce fut un véritable défi que de lire les extraits de Meim Kampf pour réviser mon brevet ! ça nous a dégoûté, ma meilleure amie et moi), néanmoins je tenais à connaître cette BD, et il faut bien savoir, se rendre compte, se souvenir de ce qui s'est passé durant cette époque terrible, surtout pour les juifs.

Alors, j'ai eu un peu de mal avec les dessins au début, mais quand on fini par s'y habituer, on n'y fait plus trop attention et on se concentre sur l'histoire, c'est une véritable description de la Shoah et c'est incroyable de constater ce que cette BD peut nous faire passer. C'est plus qu'une BD, c'est comme une oeuvre, presque un témoignage, (je crois que c'en est un d'ailleurs, celui du père de l'auteur) c'est un fils qui demande un récit du passé de son père et notamment celui durant la seconde guerre mondiale. Les personnages juifs sont représentés par des souris, en contraste avec le chat nazi (pour l'anecdote, les français sont représentés en grenouilles, les anglais en poisson, les polonais en cochons, les suédois en élans et les américains en chiens) et c'est là l'originalité de la BD.

C'est l'histoire bouleversante du père de l'auteur (me semble-t-il), Vladek, survivant des ghettos polonais et du camps d'Auschwitz. Sous formes d'entretiens père/fils et de flash-back, nous assistons aux souvenirs de Vladek, sa vie avant/durant/après la guerre et sa relation avec son fils. La seconde guerre mondiale, l'invasion allemande, le règne du Troisième Reich dans sa toute-puissante, les persécutions nazies... tout cela est au centre de cette BD qui relate la seconde guerre mondiale du début à la fin. De l'invasion de la Pologne, prise au piège par l'Allemagne nazie et la Russie soviétique, jusqu'à l'effondrement du Troisième Reich et de la victoire des Alliés qui libèrent peu à peu l'Europe. La survie est un combat quotidien, se cacher par tous les moyens, se nourrir, sauver sa famille est presque un défi dans ce monde occupé par les nazis traquant les juifs sans relâche, par qu'ils sont une 'race inférieur', même pas des êtres humains mais des insectes gênants à exterminer à tout prix. Heureusement que les souvenirs sont entre-coupés par un retour dans le présent avec le père et le fils, et par la présence d'humour pour alléger tout ça et tenter d'offrir un peu de légéreté dans ce monde bestial dominé par les nazis. Pourtant, loin d'idéaliser son père, l'auteur nous le montre tel qu'il est, et on voit que les relations entre les deux ne sont pas faciles mais fortes à la fois, il faut dire qu'il est difficile de vivre dans les pas d'un survivant marqué par la mort et son passé, et c'est un aspect intéressant qu'on découvre. Il prend le risque de la caricature ou de l'anecdote. C'est un témoignage sincère. Sans passer directement à l'holocauste, il nous narre le passé de son père avant tout ça, ses rencontres, son style de vie... en nous racontant aussi sa propre histoire à lui, le fils, alors qu'il relate en BD l'histoire de son père, et la sienne par la même occasion, un retour au présent avant de retourner dans le passé sombre. Le dessin permettant aussi de dédramatiser un peu l'histoire.

Cette BD est bouleversante, elle m'a fait froid dans le dos et j'en étais presque malade de (re)découvrir ce que je savais pourtant déjà, mais ces scènes me font toujours quelque chose, me font provoquer de la tristesse, révolte... glacée d'effroi à la vue de ce qu'on vécu ces millions de personnes dans les camps. On ne peut pas s'habituer à voir ou lire ces horreurs, on ne peut tout simplement pas. L'auteur traite avec pudeur et simplicité cette page noire de l'histoire qui toucha des milliers de personnes à travers le récit de son père. Ce qui est sûr, c'est que cette lecture a eu un puissant inpact sur moi, j'aurais du mal à m'en remettre, c'est une lecture qui marque les esprits et que je conseille, rien que pour le côté 'devoir-mémoire' mais aussi parce que c'est un livre qu'il faut lire. Je n'ai peut-être pas donné un avis assez explicite, mais j'ai du mal à donner un avis concret sur une telle oeuvre, mais sachez que c'est une BD qu'il faut lire, même si l'Histoire, on la connaît malheureusement, mais c'est captivant, accessible aux adolescents aussi bien qu'aux adultes, c'est prenant, captivant, incontournable, à lire avec précision pour ne louper aucun détail de l'histoire (entendons par là, ne pas lire rapidement comme on peut le faire pour une BD), bref, une oeuvre choc, réaliste, 'crue' mais nécessaire.

Par autresrimes le Mardi 22 février 2011 à 10:48
coucou Marion
ah je ne connais pas cette bd . eh oui époque de l'histoire que nous ne pouvons pas ignorer ,oublier , pas joyeuse cette époque.
j'imagine une bande dessinée traitant d'un sujet dur mais surement interessante à lire avec attention.

bises et A+ du troubadour Emmanuel
Par 100choses le Jeudi 24 février 2011 à 15:19
Cette BD m'a beaucoup marquée. Je me souviens avoir été frappée par le fossé qui sépare la bonhomie des animaux/protagonistes et l'horreur de la réalité décrite. On en est d'autant plus marqués par ce que nous dit l'auteur.
Par Raison-et-sentiments le Jeudi 24 février 2011 à 16:23
Cette BD est sur ma wish-list depuis des lustres et ce que tu en dis me donne envie ... le pire c'est qu'elle est à la bibli. et qu'il faut simplement que je la réserve :)
Par petitelunesbooks le Jeudi 24 février 2011 à 22:07
Je doute qu'on se remette d'une lecture pareille.
Je me suis parfois demandée le pourquoi du choix de l'auteur de montrer des animaux comme personnages, peut-être pour alléger la lecture, apporter un peu de légèreté surtout quand on a tendance à beaucoup aimer les animaux, ou parce que les crimes des nazis, les camps et le reste sont des choses bestiales qui caractérisent les horreurs nazies ? Bref, lecture inoubliable, terrible.
Par petitelunesbooks le Jeudi 24 février 2011 à 22:09
Bah alors qu'est-ce que t'attends :p ?
Plus sérieusement, tu peux prendre ton temps, surtout si ce genre de récit, même en format BD, ne t'attire pas trop. C'est une lecture assez dure et terrible, enfin tant qu'il est à ta bibli, libre à toi de le lire quand tu veux :)
Par petitelunesbooks le Jeudi 24 février 2011 à 22:10
tu ne connaissais pas ? pourtant elle est connue... tu devrais peut-être essayer de lire cette BD ou au moins tenter de lire quelques pages pour te faire une idée si tu en as envie :)
Par Neeria le Dimanche 27 février 2011 à 12:58
Elle me disait quelque chose, faut que je la trouve à la bibli.
Par petitelunesbooks le Dimanche 27 février 2011 à 23:42
c'est une BD connue, je ne pense pas que tu auras du mal à la trouver en bibliothèque ou en magasin...
Par autres rimes le Lundi 28 février 2011 à 20:06
bonsoir Marion
oui tu as raison.
je vais essayer découvrir cette bd.
A+
Par MadameRouquine le Dimanche 8 mai 2011 à 17:32
En plus, une fois commencée, tu l'engloutis totalement. Je ne me suis pas arrêtée de lire une seule seconde, magnifique !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast