petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Vendredi 11 juin 2010 à 15:00

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/Jesusmaime.jpgJésus m'aime - David Safier.

o0o

L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/DavidSafier.jpg

David Safier, né en 1966, est un écrivain allemand qui travailla tout d'abord à la télévision en tant que scénariste avant de s'imposer dans le monde littéraire avec son premier roman, Maudit Karma, qui devint rapidement un best-seller.

Emprunt médiathèque.

Quatrième de couverture : 

Après le succès de Maudit Karma, son premier roman, David Safier confirme son talent pour la comédie avec Jésus m'aime, une réjouissante histoire d'amour, de famille et de tolérance. Du divertissement à l'état pur ! Marie est abonnée aux échecs sentimentaux. Alors qu'elle vient de saboter son premier mariage, elle rencontre un charpentier plein de qualités. Doux, sensible et généreux, Joshua a tout de l'homme idéal. A un détail près: il lui déclare être Jésus. Marie pense tout d'abord avoir une fois de plus affaire à un tordu. Mais il n'est pas donné à tout le monde de marcher sur l'eau...


Mon avis : 

J'étais tentée par ce livre il y a un petit bout de temps, et j'ai eu l'immense surprise de voir dans la-médiathèque-où-il-n'y-a-jamais-rien-d'intéressant-niveau-bouquin ce roman, j'ai sauté sur l'occasion et je remercie la médiathèque d'avoir reçu des choses nouvelles niveau livres et DVDs (maintenant que je vais pouvoir remater Big Fish. Aah, Tim Burton ^.^)

Avec plusieurs échecs sentimentaux, Marie va enfin se marier avec Sven, un homme tout à fait charmant. Elle qui n'est guère croyante, elle est même parvenue à convaincre le prêtre Gabriel d'organiser son mariage dans son église. Elle a tout pour être heureuse... alors pourquoi doute-t-elle le jour J ? Certaine d'aimer Sven mais encore moins de l'aimer suffisament pour vouloir passer le reste de sa vie à ses côtés, Marie plante son fiançé au moment de dire le "Je le veux " fatidique. A présent, la voilà sans fiançé, sans moral, et obligée de retourner vivre chez son père divorcé et qui a retrouvé l'amour dans les bras d'une biélorusse blonde ayant l'âge d'être sa fille. Même sa chère soeur Kata ne peut la consoler. Et en plus, le plafond lui tombe sur la tête ! Heureusement qu'il y a ce charpentier nommé Joshua qui vient pour le réparer. Mais il y a quelque chose d'étrange chez lui... Il ressemble à un BeGee, il chante de l'hébreu, il ne semble pas très bien connaître les moeurs et coutumes d'aujourd'hui, et il dit des choses bizarres comme "partager le pain", "si on te frappe, tends l'autre joue"... et pourtant, Marie est sous le charme de cet étrange si étrange et l'invite même à dîner !

Alors, sinon, ce roman... chuis un peu mitigée. C'est divertissant, parfois drôle même si je n'ai pas vraiment ris, seulement eu quelques petits sourires, mais il y avait certaines choses plutôt amusantes. Le Diable qui s'amuse à se transformer en célébrités, surtout Georges Clooney (what else ?) ou Alicia Keys, et Dieu en Emma Thompson. L'une des dernières scènes où Dieu en Emma et Satan en Clooney, au bord d'un lac, l'un en train de tuer des canards et l'autre de les réssuciter, énervant l'autre, était amusant. J'aime bien le prêtre Gabriel aussi, même si [ ça m'étonnerait que l'Archange Gabriel se conduise ainsi pour certains cas... il a un sale caractère quand il veut ! Mais c'est de la fiction, et c'est sensé être drôle, donc je suppose que je ne dois pas prendre tout au sérieux
]

Les petits dessins sensés être les petites BDs de la soeur Kata étaient sympathiques, aussi. On voit bien toute la complicité et les taquineries qu'il peut y avoir entre Marie et Kata. On a aussi des moments cocasses, comiques, surtout quand Marie essaye de faire comme Jésus et de dire en hébreu "Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné" alors qu'elle n'arrête pas de se planter et qu'elle dit carrément l'inverse, une phrase humiliante, comique...

Marie peut se révéler attachante, elle n'est pas parfaite, elle n'est pas la chrétienne parfaite, elle a même du mal à croire en Dieu, elle se fâche volontier contre Lui ou Son fils, ou le prêtre, mais elle finit par croire en Jésus au fur et à mesure qu'elle s'attache à lui. J'avoue qu'une romance avec Jésus, ça m'a paru bizarre, et que parfois j'ai eu du mal à imaginer Jésus dire telle ou telle chose, mais l'auteur s'est voulu fidèle à Jésus, lui donner une voix qui pourrait lui convenir et en même temps, le faire humain, et pas seulement Messie, c'est un changement plutôt agréable et comme c'est un roman drôle et divertissant, je ne dois pas me prendre trop au sérieux et me dire toutes les cinq minutes "C'était pas dans la Bible, ça...", je ne sais même pas si certaines choses concernant Jésus étaient vraies [Genre s'il avait eu des frères et soeurs, s'il était amoureux de Marie-Madeleine...], faut dire que je ne m'amuse pas à relire ma Bible. [ Puis, franchement, l'Apocalypse et le Jugement Dernier, je m'attendais à quelque chose d'exceptionnel... c'était bof-bof, pis c'est quoi cette quasi-paix entre Dieu et Satan ??
]

Donc, quelques surprises, mais pas vraiment de déception en fait... des choses assez bizarres et surprenantes, mais pas un moment d'ennui... enfin, c'était pas une lecture inoubliable non plus, et je suis contente de ne pas avoir dépensé 19,50 euros pour ça...

Extrait : 

Qu'est-ce qu'il fabriquait donc ? Pourquoi ne venait-il pas au secours de Kata ? D'accord, il avait bien d'autres prières à exaucer. Mais Dieu n'était quand même pas un centre d'appel, il ne pouvait pas être saturé... Ou peut-être que si ? "Bonjour, vous êtes bien au service après-vente de Dieu. Vous avez une prière pour un proche ? Dites : Un. Vous voulez expier un péché ? Dites : Deux. Vous êtes victime d'un supérieur ? Dites : Trois... Nous sommes désolés, toutes nos lignes sont actuellement occupées, rappelez-nous un peu plus tard... Tut... tut... tut..."

- Pourquoi fais-tu "tut-tut" ? demanda Kata en entrant dans la chambre avec les croissants qu'elle venait d'acheter.

Je ne m'étais pas rendu compte que, sous l'effet du choc, j'avais parlé tout haut. Décidement, ma raison vacillait.

33.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast