petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Jeudi 25 décembre 2008 à 14:23

 

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LifeofPi.jpgLife of Pi / L'histoire de Pi - Yann Martel.

o0o
 
L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/YannMartel.jpg
Yann Martel est un écrivain canadien, né en 1963, surtout connu pour son roman intitulé Histoire de Pi, dont la version anglaise a remporté le prix Booker.


Quatrième de couverture : 

After the tragic sinking of a cargo ship, one solitary lifeboat remains bobbing on the wild, blue Pacific. The only survivors from the wreck are a sixteen-year-old boy named Pi, a hyena, a zebra (with a broken leg), a female orang-utan... and a 450-pound Royal Bengal tiger. The scene is set for one of the most extraordinary works of fiction in recent years.

Mon avis : 

Bebaloula... alors, ce roman, je le travaille en ce moment même en cours d'Anglais Renforcé où le programme pour les premières L doivent lire un roman en anglais. Je l'ai donc lu dans sa version originale, c'est compréhensible pour ceux ayant de bonnes bases en anglais mais à laisser tomber pour les débutants, sauf les plus motivés. La seule difficulté a été de rencontrer des dictons/expressions typiquement anglophones et traduits d'une autre façon en français mais cela ne gâche pas la lecture.

Ce livre est né après la dépression de Yann Martel, démoralisé après le flop de son dernier livre, qui avait décidé de changer d'air et de se rendre en Inde pour se reposer et peut-être trouver l'inspiration pour un nouveau roman qui, il l'espère, rencontrerait plus de succès. Un jour où il se trouve à boire un café dans un bar, un homme appelé monsieur Adiburasamy vient s'asseoir à ses côtés et lui déclare connaître une histoire qui le fera croire en Dieu : l'histoire d'un homme qu'il connaît très bien et qui vit à présent au Canada qui qui se nomme Piscine Molitor Patel, aka Pi Patel. D'abord sceptique, Yann Martel part à la rencontre de cet homme qui lui conte son incroyable histoire : tout a commençé alors qu'il était encore jeune et habitait encore en Inde. Contraint de déménager au Canada avec ses parents et son frère, il embarque dans un cargo japonais. Mais le drame se produit : le cargo fait naufrage et les seuls survivants qui se retrouvent à occuper un canot de sauvetage, isolé en plein océan Pacifique, sont Pi Patel... un zèbre à la jambe cassée, une hyène, une femelle orang-outan et un grand tigre royal nommé Richard Parker !

Le narrateur, Pi, a beaucoup d'humour et c'est l'un des points positifs que j'accorde au roman. Il utilise humour et légèreté tout en parlant de sa vie dans le zoo de son père, quand il parle des religions, l'une des scènes comiques est celle où Pi se retrouve avec un prêtre, un imam et un pandit qui se disputent comme des gamins pour savoir quelle religion Pi va rejoindre : le christianisme, l'hindouisme ou l'islam, et finissent tous par insulter la religion de l'autre, genre 'les musulmans ont trop de femmes !' 'les indous ont trop de dieux !' ou 'les chrétiens ne connaissent rien à la religion !', tandis que Pi ne sait que dire, au final il se convertira à plusieurs religions ! Judaïsme, christianisme, islam, religion indoue... il y a donc une grande ouverture d'esprit chez Pi qui nous fait porter un nouveau regard sur la religion. Bref, on a droit à un narrateur drôle et sympathique qui possède de bonnes connaissances et expériences sur les animaux du zoo, et il en aura bien besoin !

L'histoire est divisée en trois parties : on a d'abord la vie de Pi en Inde, la gestion du zoo de son père, son intérêt pour les religions (surtout les trois principales pour lui : hindouisme, christianisme, islam), la décision de la famille d'émigrer au Canada, le voyage en bâteau avec des animaux du zoo qui seront vendus à des zoos américains. La seconde partie se déroule après le naufrage où Pi tente de survivre sur son canot de sauvetage avec des animaux sauvages, son périple en mer, ses méthodes de survie, son voyage, ses états d'âmes et ce, pendant 227 jours, et enfin la troisième partie où Pi, rescapé, raconte son histoire à un minsitre japonais qui ne croit pas du tout à son histoire, si bien que Pi doit inventer une toute autre version bien plus étonnante...

Il y a de nombreux termes abordés tels que les religions, la mort, l'instinct de survie, la force animale. Ca ressemble assez, pour moi, à du Robinson Crusoé aussi ! Pi lutte pour survivre en plein milieu de l'océan Pacifique, entouré d'animaux sauvage, dont un tigre du Bengal ! C'est un bon livre même si je ne peux m'empêcher de remarquer quelques points noirs tels que l'écriture naïve, certains évènements paraissant exagérés et qu'on ne dit que ce n'est pas possible, ce genre de chose n'a pas pû se produire et je me demande bien comment ce livre a pû devenir un best-seller car il n'est pas si extraordinaire que les médias le disent. Et il y a quand même des élèments assez invraisemblables, mais certains prennent tout leur sens à la fin du roman.

Mais dans l'ensemble, j'ai aimé ce livre avec un style drôle, parfois macabre. On suit majoritairement l'histoire de Pi Patel, de son point de vue, mais parfois on a des chapitres écrits en italiques qui nous font revenir vers Yann Martel, son point de vue, sa situation, sa rencontre et son temps passé avec Pi Patel... et même parfois, des chapitres sont très longs comme d'autres peuvent faire quelques lignes à peine. Bref, j'ai bien aimé, même si je crois que  j'aurais préféré qu'ils n'enlèvent pas du programme des cours d'anglais renforçés Frankenstein de Mary Shelley...

Extrait : 

Then, the eldery man said, "I have a story that will make you believe in God."
I stopped waving my hand. But I was suspicious. Was this a Jehovah's Witness knocking at my door ?


Author's Note.

Par la-fille-des-mots le Mercredi 30 mai 2012 à 21:43
parmis les livres d'une bibliothèque il m'avait sauté au nez, et puis comme beaucoup d'autres, j'ai du le rendre inachevé. Je le regrette. Il va également être adapté au cinéma. Il me semble même avoir vu une bande annonce déjà, on je rêve je ne sais plus.
Par petitelunesbooks le Jeudi 31 mai 2012 à 22:46
Ah ça je ne sais pas... j'irais me renseigner pour moi. Le livre n'a pas été un coup de coeur quand je l'ai lu à l'époque mais il pourrait me plaire maintenant, voir une adaptation filmique de ce livre peut être intéressant...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast