petitelunesbooks

« There is more treasure in books than in all the pirate’s loot on Treasure Island. »

Lundi 23 mai 2011 à 19:59

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres2/DemonInterieurT1.jpg

Morgane Kingsley (T.1) Démon interieur - Jenna Black.

o0o

L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/jennablack.jpg

Jennifer Bellak (née en ?), est une auteur américaine de romans d'amours paranormaux, utilisant son nom de plume Jenna Black pour ses romans de fantasy urbaine.


Emprunt médiathèque.


Quatrième de couverture : 

Morgane Kingsley est exorciste et, par les temps qui courent, elle ne manque pas de boulot. Normal, son aura peut venir à bout de n’importe quel démon.
Du moins, c’est ce qu’elle croyait: un démon a réussi à la posséder, elle ! Et il est à se damner. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de la beauté du diable… Morgane pourrait bien succomber à la tentation et en oublier son cher et tendre. Sans compter que son invité mystère doit résoudre une guerre de succession démoniaque qui met en péril la survie de l’humanité. Une mission qu’on ne refuse pas



Mon avis : 

Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard à la médiathèque alors que je recherchais encore et encore le second volume d'Anita Blake (soit il est toujours emprunté lorsque je viens, soit un abruti congénital a eu la bonne idée de ne jamais le rendre), et si la couverture ne me plaisait franchement pas (pourquoi, pourquoi, pourquoi Milady s'acharne à présenter ses héroïnes de bit-lit de façon vulgaire, presque dénudée ? ça donne pas envie de lire et de découvrir l'héroïne !), ni le résumé, j'ai emporté ce livre avec moi pour la simple et bonne raison que cette série de bit-lit m'étais inconnue et qu'elle parlait d'autre choses que les traditionnels vampire/loups-garous. De plus, j'aime trouver les démons dans la littérature depuis ma lecture de Faust et de Black Butler, ça change des vampires, des lycans ou éventuelles créatures surnaturelles que l'on retrouve très souvent dans la bit-lit.

L'idée de base est donc bonne et originale : un monde moderne, celui que l'on vit tous les jours, où des démons se cachent en s'emparant d'humains volontaires qui le veulent, qui sont donc des hôtes. Les démons ont leurs lois, leur justice, leur hierarchie et vivent parmi les humains. Morgane Kingsley est exorciste, son boulot est d'exorciser les hôtes illégaux : les démons qui se sont invités dans le corps d'un hôte qui ne le voulait pas. Une possession d'hôte non consentant. Morgane Kingsley a justement pratiqué un exorcisme sur une petite fille habitée par un démon coriace, mais cet exercice se passe mal, plutôt mal mais Morgane et la petite fille s'en sortent tant bien que mal et le démon est mort, du moins c'est ce que Morgane croit, mais certains évènements prouvent le contraire...

Parce que cette série parle de démons, elle sort de l'ordinaire et c'est ce qui m'a d'abord plu. Au lieu de s'attaquer aux traditionnels vampires ou encore loups-garous que l'on retrouve souvent dans les séries de bit-lit, ici l'auteur nous parle des démons. Des démons qui sortent parfois de l'Enfer pour vivre dans un corps humain s'ils y ont été invités et ils vivent en harmonie avec les humains. Parce qu'en Enfer, les démons n'ont pas d'enveloppe corporelle, alors vivre dans un corps humain est chose nouvelle et incroyable pour eux qui découvrent le sens du toucher, et ça leur plaît. Ils ont leur loi, leur hierarchie, leur société et c'était un aspect de l'histoire intéressant à découvrir, le concept des démons, des hôtes et des exorcismes. Bien que j'avoue que parfois, je n'imaginais pas certains démons du roman agir de façon si humaine et sortir des trucs du style 'je vais t'aider/je te comprends/je t'aime/cet homme est bon' et un comportement un peu trop doux et sympathique pour un démon. En même temps, je peux être très exigeante sur les démons, certains de l'histoire se différencient de la conception que je me fais des démons à savoir machiavéliques, sans scrupules, sans sentiment, sans coeur, sarcastiques, cruels et fiers de l'être. Et pas humains. Bon après, j'avoue que d'autres démons comme Adam White sont plus convaincants en tant que démon que d'autres : sarcastique, sourires sournois, aime infliger la douleur, même s'il est amoureux. Oui nous avons un démon en couple avec un humain, et si on épargne le côte sado-masochiste du couple et des pratiques sexuelles douteuses (fouet, menottes et cie...), le couple Adam/Dominic fonctionne et peut intéresser le lecteur, si je n'étais pas convaincue au début, j'avoue que le couple Adam/Dominic m'est finalement plutôt sympathique et j'ai aimé les suivre. Donc cette partie sur les démons est intéressante même si je n'ai pas toujours adhéré à la vision de l'auteur sur le monde démoniaque et les protagonistes (puis quelle idée de nommer des démons après des personnages bibliques), mais ce fut sans doute la chose la plus intéressante du roman.

Ensuite, avis aux âmes sensibles, ce livre n'est pas fait pour les prudes ou les sensibles. Dès les premiers chapitres, je me suis dit 'Oulala, dans quoi je me suis embarquée moi ?', on plonge tête la première dans le SM, le sado-masochisme avec le cuir, fouet, menottes et tout le tralala, avec ce genre de scène racontée de façon crue et assez glauque, je dois dire que ce sont les passages que j'ai survolé en plus des nombreuses scènes de sexe qu'on trouve au début. C'était agaçant, lassant, plusieurs fois j'ai failli laisser tomber pour lire un bon vieux livre écrit correctement et avec une histoire intéressante et passionnante. D'accord, je m'attendais à retrouver des scènes de sexe, on en retrouve souvent dans certaines séries de bit-lit mais là, ce fut trop pour moi... sans compter que tous les hommes de ce roman semblent porter du cuir et sont sexy à souhait... mais sinon, l'histoire reste un poil intéressante et l'intrigue prenante, la trame bien menée, il y a eu au moins ça. Les scènes s'enchaînent vite et il y a de l'humour, c'est déjà ça.

Parlons du style d'écriture : bien que simple et basique, c'est oral, vulgaire, familier, pauvre, avec des répétitions, quelques fautes, et il y a de drôles de tournures de phrases. Le manque d'action pendant une bonne partie du livre peut ennuyer, encore heureux que le livre se lisait vite et sans contrainte car l'intrigue peut intéresser : l'exorciste se retrouve possédée, et pas par n'importe quel démon, sans compter que cette possession illégale créée des ennuis à l'héroïne qui devra demander de l'aide à d'autres démons, ce qui m'a donné l'occasion de mieux connaître Adam et Dominic qui sont les seuls personnages, à priori, à m'avoir donné un semblant de bonne impression car Brian, l'amoureux de l'héroïne, bien que sympathique me paraît un peu trop parfait pour être crédible, et l'héroïne, Morgane, m'a fait ni chaud ni froid pendant une bonne partie du roman avant de finalement la trouver ennuyeuse et pas très futée, elle ne m'a pas fait grande impression. Je ne la deteste pas, mais je ne l'aime pas vraiment... bref, elle ne m'a pas marqué... peut-être que si elle n'était pas si butée, et si portée sur le sexe (comme pas mal de personnages d'ailleurs), peut-être aurait-elle été un peu plus buvable... d'accord, ses erreurs la rendent plus humaines et crédibles, mais après tant de chapitres passées avec elle, j'en pouvais plus, heureusement que le livre se lisait vite et bien, sans contrainte ou trop d'énervement.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman. Il y a le vocabulaire cru et parfois vulgaire qui peut gêner ainsi que les scènes SM et de sexe, le comportement de l'héroïne, l'absence d'action pendant un moment... toutes ces choses qui m'ont agaçée, je n'ai pas été si motivée que ça lors de ma lecture, je me suis souvent ennuyée mais ça se lit vite, sans contrainte, sans énervement, l'intrigue fonctionne, certains personnages peuvent s'avérer un poil intéressant (Dominic, Brian ou les démons Lugh et Adam), et cet univers où se mélangent humains et démons est intéressant, voir une autre créature surnaturelle sur le devant de la scène, une créature qu'on ne retrouve pas souvent dans la littérature et découvrir sa société, sa hierarchie, ses lois selon l'auteur car si je ne fus pas toujours d'accord avec elle, l'histoire des démons et le reste intrigue, néanmoins je ne suis pas sûre de vouloir tenter la suite, ça ne me dit trop rien... malgrè les quelques points positifs que j'ai pû relever, j'ai trouvé plus de points négatifs et je n'ai pas été si marquée par cette lecture. Si je devais résumer ce livre en quelques mots ce serait : franchement pas terrible, après peut-être que je ne suis pas le bon public pour ce livre ou que j'ai fait une over-dose de bit-lit et que je ferais mieux d'attendre plusieurs mois avant de tenter d'emprunter et lire le second tome pour voir... affaire à suivre ! En attendant je vous laisse, je pars me consoler avec un bon livre...

Extrait : 

Adam est à la tête des Forces spéciales, le département de la police chargé de s'occuper des démons criminels. Par le plus grand des hasards, il se trouve qu'il est lui-même un démon. Pas mal de gens - dont je fais partie - considèrent que cela revient à faire garder le poulailler par un renard. Mais, d'une certaine manière, c'était assez pratique. Adam peut affronter n'importe quel démon seul à seul et avoir le dessus. Et ce n'est pas quelque chose dont nous autres, simples mortels, pouvons nous targuer.

Chapitre 4.

Par Raison-et-sentiments le Vendredi 27 mai 2011 à 11:58
Mouai, il ne me tentait pas déjà beaucoup alors ton avis ne me tente pas outre mesure XD C'est tant mieux pour ma PAL de toute façon :)
Par petitelunesbooks le Vendredi 27 mai 2011 à 12:59
je ne pense pas que tu loupes grand chose de toute façon, et tu feras moins souffrir ta PAL et/ou ton porte-feuille :)
Par Plaisir2lire le Dimanche 29 mai 2011 à 15:28
Déjà que la couverture ne me tentait vraiment pas, là tu ma convainque de ne pas le lire. XD Je pense qu'il faut vraiment être fan du genre pour avoir envie de le lire. (rien qu'au résumé)
Par petitelunesbooks le Mardi 31 mai 2011 à 21:07
Milady pourrait faire autre chose de ses couvertures, quelle idée de présenter des héroïnes à l'air vulgaire et presque dénudées, pour attirer des lecteurs masculins ? Parce que franchement, pour beaucoup de lectrices, ça ne donne pas envie de lire et de découvrir l'héroïne, c'est ce genre de chose qui m'a rendu récitente à lire Mercy Thompson alors que la série est géniale...
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast